Cheval de club et éco-pâturage

Cheval de club et éco-pâturage

Depuis sa création, l’association Entretien Nature et Territoire s’efforce de recueillir et d’analyser les différentes pratiques liées à l’éco-pâturage. C’est dans ce but que l’association effectue une veille régulière afin de recenser les différents programmes ainsi que leurs acteurs.

C’est dans ce cadre que nous avons soulevés plusieurs cas pouvant potentiellement porter atteinte au bien-être des animaux ainsi qu’à la pratique en elle-même.

Notamment, dans le cas du cheval, un cheval dit « de club » vivant en box ou en paddock, recevant un affouragement et potentiellement un complément type granulés, ainsi que des soins réguliers (vermifuges, vaccins, couverture en extérieur…) demande une transition lente et maitrisée pour s’adapter à la vie en pâturage.

L’association Entretien Nature et Territoire tient donc à rappeler l’importance de l’adéquation Animal-Milieu. Un animal adapté à son milieu permettra :

  • D’avoir un animal en bonne santé qui ne nécessitera pas de soins vétérinaires supplémentaires,
  • La réussite de votre programme d’éco-pâturage ainsi que sa pérennité

Mais alors comment choisir un animal adapté à son milieu ? Voici quelques conseils :

  • Adapter l’animal à la surface à entretenir et gérer le chargement : Plusieurs espèces animales sont aujourd’hui utilisées en éco-pâturage et en pastoralisme. Les bovins, les équins, les caprins, les ovins et même les volailles et gallinacés. Le choix de l’espèce doit tenir compte de ce paramètre pour éviter tout amaigrissement, sur pâturage etc…
  • Adapter l’animal aux conditions climatiques. Il existe une multitude de races d’animaux, chacune ayant ses particularités physiques mais également physiologiques. Attention donc à bien vous renseigner sur l’aptitude de vos animaux à vivre dans le milieu pressenti (milieu humide, escarpé, sec, rocailleux, venteux etc…).

Attention !  Au-delà de la race, l’âge de l’animal ainsi que son état physique est important.  Un animal âgé ou en mauvaise santé nécessite une surveillance et des soins particuliers, ce qui ne convient pas à des conditions de vie difficiles.

  • Choisir des animaux adaptés à ce type de gestion. Le pâturage de manière générale (urbain ou rural) est un type de gestion où les interventions de l’homme sont limitées (pas ou peu d’affourragement et de complément alimentaires, milieu ouvert…), l’alimentation aléatoire en fonction du milieu de la saison, et les conditions climatiques parfois rudes. Les animaux choisis doivent donc être rustiques et habitués à ce type de gestion.

Pour rappel, la notion de bien-être animal est inscrit dans le code rural ainsi que dans le code pénal et son manquement est condamnable par la loi :


Article L214-1

« Tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce. »

1.Ne pas souffrir de faim et de soif

2.Ne pas souffrir de contrainte physique

3.Etre indemne de douleurs, de blessures et de maladies

4.Avoir la liberté d’exprimer des comportements normaux

5.Etre protégé de la peur et de la détresse


Dans un objectif de développement de la pratique de manière éthique, l’Association Entretien Nature et Territoire reste à votre disposition pour tous renseignements ou questions.

 

Comments are closed